2 janvier 2017

[Compte-rendu] Petit-déjeuner Sport et conformité de CEIS

Le 13 décembre dernier, des représentants du secteur du sport ont assisté à la présentation de l’offre SportCompliance (voir la présentation de l’offre) de CEIS lors d’un petit-déjeuner sur la gestion des risques éthique et d’intégrité. Retour sur ce moment d’échange avec nos intervenants.

Un soir d’hiver, à Chablis. L’émissaire d’un réseau criminel transnational basé en Asie du Sud-Est partage sur son Smartphone des informations sur le match en cours avec ses « supérieurs ». Aussi surprenant que cela puisse paraître, la rencontre de Promotion de district de l’Yonne, équivalent de la dixième division de football, intéresserait les parieurs à l’autre bout de la planète. Et ces derniers seraient extrêmement bien organisés. Christian Kalb, expert des paris sportifs et des questions de gouvernance du sport, confie que des organisations pyramidales, basées en Asie, aux Etats-Unis et désormais en Europe, se sont mises en place pour prendre des paris de manière illégale, profitant de la « révolution internet ». Pour mesurer l’ampleur des changements, il livre cette anecdote : « Quand j’ai créé l’offre de paris sportifs à cotes pour FDJ il y a 10 ans, je suis allé voir les opérateurs anglais. Ils m’ont dit en 2001 : « Jamais nous ne proposerons de paris sportifs sur le tennis ». En 2017, il sera possible de parier sur tous les points sur certains matchs de tennis de Roland-Garros ou Wimbledon…

L’organisation pyramidale de ces réseaux est bien connue, à la lumière de récentes affaires survenues en Italie, en Grèce ou en Allemagne. Des bookmakers « de rue » prennent des paris en se couvrant financièrement grâce à un « master agent », généralement un par pays, qui lui-même joue chez des opérateurs en ligne licenciés dans des juridictions peu contraignantes, telle que l’île de Cagayan dans les Philippines. Néanmoins, selon Christian Kalb, il est difficile de savoir qui se cache derrière ces réseaux. Gilbert Ysern, ancien patron du Tour de France et de Roland-Garros, ajoute que les organisateurs d’événements sportifs, premiers acteurs responsables de la lutte contre toutes les formes de triche, se trouvent souvent dans une situation difficile : « les organisateurs ne savent pas régler seuls ces problèmes-là, on a besoin des services de l’Etat et de tous ceux qui ont des compétences à mettre à la disposition des organisateurs pour les aider à combattre tous ces fléaux ». Les acteurs du tennis français auraient notamment eu « quelques difficultés pour mettre de l’ordre avec les personnes attrapées en flagrant délit de court-siding », ou transmission illégale de données de matchs en direct depuis les enceintes sportives. Ce qui pose la question de la pénalisation du délit de court-siding en droit français.

Aujourd’hui, les opérateurs de paris sont devenus des acteurs de premier plan dans la lutte contre les atteintes à l’intégrité. Thierry Pujol, Directeur Intégrité de FDJ, rappelle la mission de l’opérateur national en termes de surveillance du marché. FDJ participe à une plateforme nationale de détection des mouvements de cotes et de paris atypiques, en collaboration notamment avec le régulateur national du marché des jeux de hasard en ligne, l’Arjel. Cette plateforme est présidée par le ministère en charge des Sports. Au niveau international, FDJ a rejoint le Global Lottery Monitoring System, qui regroupe 29 loteries européennes et asiatiques. Selon Thierry Pujol, ce type de démarche de surveillance et alerte est primordial : « tout ce qui va dans le sens de la prévention, de l’amélioration des procédures, du suivi, de l’information au niveau de toutes les parties prenantes est indispensable pour lutter contre les bad guys qui profitent des interstices du système ».

En guise de conclusion, Christian Kalb propose trois axes d’actions : « le premier est d’adopter une position très claire vis-à-vis des opérateurs illégaux, notamment en matière de participation aux débats publics (…) le second est de définir des règles au niveau du court-siding et créer un vrai délit d’initiés (…) enfin il faut continuer et accentuer la sensibilisation des acteurs du sport et plus spécifiquement des joueurs professionnels ».

Quelques mots sur CEIS

En 2016, 8% des investigations réalisées par CEIS ont concerné de façon directe ou indirecte des acteurs du monde du sport. L’offre SportCompliance de CEIS propose un accompagnement personnalisé, permettant aux organisateurs d’événements sportifs de se prémunir de risques d’image et de conformité en lien avec les thématiques d’éthique et d’intégrité, par le biais de background checks, de market intelligence et de soutien à la mise en place de protocoles.