2 août 2017

[NOTE STRATÉGIQUE] Internet des Objets (IoT)- Une nouvelle donne pour la Défense ?

L’IoT (Internet des Objets) est une conséquence de la numérisation croissante et des évolutions technologiques facilitant la mise en réseau de divers objets générant et / ou traitant des masses croissantes d’informations.

Les Armées opérant un très grand nombre de capteurs, réseaux, ordinateurs embarqués et systèmes d’information, l’informatique est déjà présente dans l’essentiel des systèmes opérationnels du commandement, des équipements et de la logistique de la Défense. Et si l’homme demeure au cœur du dispositif militaire et si les objets connectés ne sont que de simples moyens, ces derniers sont d’ores et déjà et de plus en plus utilisés dans les Armées, en France comme à l’étranger.

Tout comme pour la révolution numérique, la question n’est plus de savoir si la Défense doit prendre le virage de l’IoT mais plutôt comment elle va devoir gérer et encadrer ce phénomène. En effet, en multipliant les interactions entre le monde numérique et le monde physique, les objets connectés augmentent le volume des informations transitant par les réseaux de communication de la Défense, en particulier radios, et font peser un risque d’interception et / ou de brouillage de ces informations, dans une logique de « guerre électronique ».

A propos des auteurs
Axel Dyèvre est Directeur associé chez CEIS.  Axel a commencé sa carrière comme officier. Consultant en stratégie de 1995  à 1997, il a été ensuite Senior Partner chez DATOPS (maintenant LexisNexis Business Information Solutions),  société développant des systèmes d’information de 1997 à 2005. Ayant participé à l’aventure CEIS depuis les débuts en 1997, il rejoint opérationnellement la société en 2006  et a créé CEIS-Bureau Européen à Bruxelles quil dirige depuis lors. Depuis 2013, il est également en charge du DGA Lab qu’il a mis en place (initialement SIA Lab).
Pierre Goetz est Manager chez CEIS qu’il a rejoint en mars 2008. Au travers des missions auxquelles il participe, Pierre développe une double expertise des affaires européennes et de la gestion de projet, en particulier dans le cadre des programmes de recherche européens. Il a également acquis une solide expertise dans le domaine du renseignement, de la défense et de la recherche sur le terrorisme.
Graziella Herliczka est diplômée d’un master en géopolitique et relations internationales à l’Université Catholique de Paris. Depuis juillet 2016 elle est Analyste au sein du Bureau Européen de CEIS.