12 avril 2013

[Note Stratégique] Le financement de la R&D de défense par l’Union Européenne

CEIS-Bureau Européen publie une Note Stratégique « Le financement de la R&D de défense par l’Union européenne ». En effet, si la recherche en sécurité est financée depuis 2007 dans le cadre du Programme Cadre de Recherche et Développement (PCRD – FP7), la Défense elle, est encore exclue du programme à ce jour. Pourtant, cette note démontre que les outils existent (notamment l’article 185 du Traité de Lisbonne), et que ceux ci sont adaptés aux particularités de la recherche dans le secteur de la Défense. Elle montre également qu’au titre de ses prérogatives, l’Union européenne pourrait, voire même devrait, financer la recherche de défense.

Le sujet est d’actualité, car la réduction actuelle des budgets nationaux et européens de Défense fait peser des doutes sérieux quant au maintien des capacités de la Base Industrielle et Technologique de Défense (BITD) en Europe. Toutefois, si les outils et le cadre légal existent, seule une impulsion et une décision politique venant à la fois des Etats membres et des Institutions européennes permettront de trouver des solutions concrètes au financement de la recherche de Défense. La tenue d’un Conseil Européen « Défense » en décembre 2013 est sûrement l’occasion à ne pas manquer.

Depuis 2010, la Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique (CEIS) publie grâce aux expertises riches et variées de ses consultants, des notes d’analyse sur les sujets abordés quotidiennement dans le cadre de leurs missions. Ces Notes Stratégiques permettent d’approfondir la réflexion sur des sujets d’actualité et de fond, notamment dans les secteurs de la défense et de la sécurité.


Les auteurs :
Olivia Cahuzac est Consultante et a rejoint CEIS-Bureau Européen en février 2011. En plus de ses missions de veille et d’analyse sur les questions de défense et de sécurité, Olivia participe aux projets FP7 menés par CEIS en tant que chargée de recherche dans SAFIRE et en tant qu’assistante de coordination dans RECOBIA. Elle est diplômée de Sciences Po (Lille) et d’un Master « Défense, Sécurité & Stratégie internationale ». Au cours de ses études, Olivia a renforcé sa connaissance des secteurs sécurité et défense au travers d’expériences au Consulat français à Québec, au Allied Command Transformation de l’OTAN à Norfolk et au quartier-général de l’ONU à New York (Comité 1267).

Axel Dyèvre dirige CEIS-Bureau Européen qu’il a créé en 2006. Axel a commencé sa carrière comme officier. Consultant en stratégie de 1995 à 1997, il a été ensuite Senior Partner chez Datops (maintenant LexisNexis Business Information Solutions), société développant des systèmes d’information de 1997 à 2005. Axel y conçoit, déploie et met en œuvre des solutions de veille et de renseignement pour le compte d’agences gouvernementales et de grandes entreprises. Ayant participé à l’aventure CEIS depuis les débuts en 1997, il rejoint opérationnellement la société en 2006 pour ouvrir le Bureau Européen de Bruxelles. Axel est titulaire du cycle supérieur d’administration de l’entreprise de l’Ecole supérieure de Commerce de Paris (ESCP).