4 octobre 2013

[Note Stratégique] PME et marchés de défense – Le SIA Lab, une initiative au service de l’accès des PME aux marchés de la défense

CEIS-Bureau Européen publie une nouvelle Note Stratégique intitulée « PME et marchés de défense en France – Le SIA Lab : une initiative au service de l’accès des PME aux marchés de la défense ».

Les PME représentent un composant essentiel de l’écosystème industriel de Défense. Agissant le plus souvent en tant que sous-traitants, ces PME, dont tout le mode s’accorde à souligner l’importance, n’en sont que plus exposées en ces temps de tensions budgétaires. Cette Note Stratégique montre comment le SIA Lab s’inscrit dans la lignée d’initiatives lancées pour renforcer l’accès des PME aux marchés de la défense. Visant à détecter, expérimenter puis présenter aux opérationnel des solutions pouvant être déployées facilement sur l’infrastructure déployée du Systèmes d’Informations des Armées (SIA), le SIA Lab offre aux PME un accès direct à la commande publique et crée les conditions d’une valorisation immédiate des technologies qu’elles développent.

Cette note a été rédigée dans le cadre du SIA Lab (http://www.sia-lab.fr/fr) un concept innovant de la Direction Générale de l’Armement (DGA) dont l’objectif est d’identifier et de sélectionner les solutions nouvelles, voire innovantes, pouvant être rapidement disponibles sur l’infrastructure déployée du Système d’Information des Armées (SIA). Le SIA Lab est mis en œuvre et animé par la société CEIS qui agit sous la responsabilité de l’Architecte Intégrateur du SIA, la société SOPRA Group.


Les auteurs :

Olivia Cahuzac est Consultante chez CEIS-Bureau Européen. En plus de ses missions d’étude sur les questions de défense et de sécurité, Olivia participe aux projets FP7 menés par CEIS. Elle est diplômée de Sciences Po (Lille) et d’un Master « Défense, Sécurité & Stratégie ».

Martin de Maupeou est Consultant chez CEIS-Bureau Européen. Il prend part aux études et missions menées par l’équipe de CEIS-Bureau Européen et participe également à plusieurs projets de recherche en Sécurité (FP7). Martin est diplômé d’une maîtrise de sciences politiques de l’Université de Toulouse I et d’un master de Relations internationales de l’Université Libre de Bruxelles (ULB).