13 décembre 2016

Paris truqués et corruption: la face sombre du sport business (Challenges)

A en croire les experts gestion des risques du secteur, les Football Leaks dévoilant les montages dans les paradis fiscaux de nombreuses stars du foot mondial ne serait que la partie émergée de l’iceberg. 

« Quand [les médias qui ont sorti l’affaire] parlent de moi, je ne me sens pas bien. Parce que j’ai bien fait les choses. Il y a beaucoup d’innocents en prison. Et moi, je me sens un peu comme ça ». La phrase du jour est signée Cristiano Ronaldo, après avoir reçu son quatrième Ballon d’or. Le footballeur star est en réalité très fortement impliquée, avec son agent Jorge Mendes dans les révélations des Football Leaks de Mediapart soupçonnée d’avoir « dissimulé 150 millions d’euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les Iles vierges britanniques ». Au delà des problématiques d’imposition fiscale de Pogba ou Di Maria, la face sombre du football semble prendre le dessus au regard du business qu’il génère.

L’occasion était trop bonne pour CEIS (Conseil en stratégie et accompagnement opérationnel), de faire le point mardi 13 décembre sur la corruption dans le sport et les trucages de paris sportifs. Le sujet est immense: cela va de joueurs de handball, comme Nikola Karabatic, jugés en appel pour avoir parié sur la rencontre Cesson-PSG, à l’équipe de base-ball aux États-Unis des Cardinals de Saint-Louis (Missouri) qui récupère grâce à un employé malveillant les très importantes données statistiques des Astros de Houston (Texas), en passant par des matchs achetés en Asie. Bien sûr toutes ces activités illégales sont impossibles à chiffrer.

(…)

Lire la suite sur le site de Challenge