5 décembre 2018

Retour d’expérience sur le DGA Lab lors du 1er petit-déjeuner SecDef Forum

Le premier petit-déjeuner SecDef Forum qui s’est déroulé le 20 novembre 2018 a réuni une quarantaine de représentants des institutions européennes (Commission, Parlement, Conseil, AED), des États-membres (France, Belgique, Italie, Pays-Bas, Allemagne, Grèce), de l’OTAN et d’industriels européens. 
Un retour d’expérience sur le fonctionnement du laboratoire d’innovation du Ministère des Armées français (DGA Lab) a été fait par Axel Dyèvre, Directeur associé de CEIS. CEIS a crée ce concept innovant dédié à la découverte d’innovations civiles pertinentes pour les Armées et à l’amorçage de projets pour les start-ups en 2013. En 6 ans d’opération, l’équipe CEIS en charge du DGA Lab a organisé 120 activités, accueilli 5 000 participants auxquelles ont été présenté 160 sociétés. 30% de ces sociétés ont eu des contrats à la suite de ce passage.
La « méthode DGA Lab », transposable à d’autres domaines où l’innovation est un enjeu de premier ordre, porte les innovations civiles à la connaissances des Armées et facilite l’adoption rapide de solutions adaptées, créant un lien solide entre une demande opérationnelle et offre technologique. Les résultats illustrent la pertinence de la méthode et des solutions sélectionnées par l’équipe CEIS. 
La présentation a donné lieu à une discussion animée sur la durée des cycles d’acquisition des forces armées, en opposition directe aux cycles courts de l’innovation, sur la nécessité de stimuler l’innovation au niveau européen, avec par exemple le financement de technologies de ruptures par le Fonds Européen de Défense ou la création d’une communauté incluant de nouveaux acteurs.