8 avril 2019

[UED Permanente] Publication du CR “Innovation & MCO – Retex d’Air France Industries”

Petit-déjeuner de l’UED Permanente organisé au CEIS Lab le 12 mars 2019, animé par le Général d’Armée Aérienne (2S) Jean-Paul Paloméros et par Axel Dyèvre, directeur associé CEIS.

Intervention de Patrick Peureux, Directeur Innovations & Projets chez Air France Industries.

Le Manuel d’Oslo de l’OCDE définit l’innovation comme « la mise en œuvre d’un produit, d’un bien, d’un service, ou d’un procédé nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation, ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques d’une entreprise ». Elle est motivée par le contexte concurrentiel et la recherche de performance. L’innovation est également un facteur d’attractivité. Elle présente toutefois des risques, notamment celui d’être en perpétuel déséquilibre entre le technologiquement possible et la réponse à un besoin réel. Elle n’a de sens que si elle apporte du progrès et de la valeur aux actions. Elle doit donc avant tout avoir une utilité opérationnelle.

Pour cela, l’innovation doit s’inscrire et être au service d’une stratégie globale, et son management doit en apporter la garantie. Ce concept de « management de l’innovation » est défini par l’AFNOR (Association Française de Normalisation) comme « un processus qui définit pour une organisation (ou un ensemble d’organisations), les actions, les choix et les structures dans le cadre de son management général, pour favoriser l’émergence, décider du lancement et mener à bien ses projets d’innovation ». La capitalisation sur l’expérience passée, la mutualisation des ressources et la nécessité d’un langage commun à tous les niveaux, sont nécessaires au bon management de l’innovation. C’est en s’inscrivant dans cette réalité qu’Air France Industries (AFI) a initié, il y a près de 20 ans, sa stratégie d’innovation.

La stratégie d’innovation d’Air France Industries :

  • 1994 : mise en place de la démarche d’innovation participative (DIP), permettant aux 8 000 salariés de la société de proposer des idées innovantes
  • 1999 : création d’une structure R&D
  • 2014 : définition d’une stratégie d’innovation globale traduite en une organisation reposant sur :
  • une direction innovation
  • 10 central innovation managers
  • 20 innovation leaders (terrain)
  • 5 transformation business owners (lien terrain-management)

Parmi les axes clés de cette stratégie : l’innovation participative. Chaque employé a la possibilité de soumettre des idées et de les tester des nouvelles technologies en conditions opérationnelles. Ainsi, cette démarche bottom-up enrichit la démarche top-down plus traditionnelle. Pour développer et tester son idée, les employés ont à leur disposition :

  • Des moyens industriels, permettant de faire du prototypage rapide. Chaque employé d’AFI dispose ainsi d’un accès libre au MRO Lab. Le MRO Lab est le point de convergence de l’ensemble des innovations d’AFI et de son réseau, ayant pour objectif d’améliorer les performances opérationnelles de la société et sa compétitivité.
  • Des moyens digitaux, permettant de développer des applications en mode agile en quelques semaines. Le développement s’effectue à la Digital Factory d’Air France Industries, basée à Roissy.

Air France Industries encourage et valorise l’innovation au sein de son entreprise via :

  • Un support stratégique aux business units;
  • Un support organisationnel, qui permet de diffuser la culture de l’innovation dans l’ensemble de l’entreprise, auprès de chaque salarié. Un score NPS (Net Promoter Score, indicateur de recommandation d’un produit ou service) a notamment été mis en place pour mesurer l’innovation des équipes. Un trophée de l’innovation est également remis chaque année ;
  • Un support opérationnel, visant à minimiser le pilotage et encourager les expérimentations technologiques.

Actuellement, les grandes tendances innovation chez Air France Industries sont :

  • L’impression 3D: 250 équipements déjà imprimés en 3D ;
  • La robotique : inspection des avions par des drones, notamment pour les conformités d’étiquetage, la vérification de dommages subis et les programmes de maintenance prédictive ;
  • La digitalisation ;
  • Le Big Data : une chaire Big Data a été mise en place en partenariat avec l’École des mines ;
  • Le travail collaboratif ;
  • La valorisation de la propriété intellectuelle, notamment grâce aux brevets.

Ainsi, la concrétisation d’une idée en véritable innovation, d’un projet en réalité, s’inscrit dans une démarche globale, dans laquelle le rôle de l’environnement est crucial. De plus, la contrainte du temps est inévitablement un critère à prendre en compte : dans tout environnement concurrentiel, une innovation se doit forcément d’être rapide. Le modèle de démarche collaborative développé par Air France Industries crée un environnement dynamique, où la multiplication des expérimentations est encouragée. Plus nombreuses sont les expérimentations, plus la possibilité de générer des innovations rentables est importante, augmentant par là-même la compétitivité de l’entreprise. Enfin, les retours d’expériences, y compris l’avis des employés et des clients vis-à-vis de l’innovation, sont primordiaux. Il est donc crucial d’adopter une position human centric, en encourageant chaque individu à être porteur de l’innovation.

Les piliers de l’innovation au sein d’Air France Industries :

  • Innovation participative : chaque année, entre 4 000 et 5 000 idées d’innovation sont soumises par les salariés du groupe.
  • Co-innovation au sein du MRO Lab de Singapour où, en collaboration avec Ramco Systems, des projets sur les technologies connectées, la robotique pour l’inspection, l’Intelligence artificielle, le Big Data pour la maintenance prédictive, la réalité augmentée ou encore l’expérience client sont conduits selon une logique « quick fail » visant à passer l’idée et le prototype en 2 à 3 mois
  • Partenariats avec des universités, des start-up et des industriels.